Tous les textes des 3R

Données d’élevage

Données d’élevage | Génétique | Ruminants (général)

Bilan de la rénovation du système d’information génétique français.

E. REHBEN (1), B. BALVAY (2), A. BEREZIAT (3), C. BERTRAND (4), I. BOULESTEIX (2), R. CHAMPY (2), C. DOS (2), B. FUSAI (2), H. LE GAL (5), L. MARGUIN (2), E. POISNEL (6)

(1) Institut de l’Élevage - Responsable du service Identification et Systèmes d’Information et directeur du projet SIG

(2) Institut de l’Elevage - Service Identification et Systèmes d’Information - Chefs de projets SIG

(3) CMRE, (4) INRA-CTIG, (5) ARSOE de Trélazé, (6) ARSOE de Bretagne

RESUME

En 1970, un dispositif composé d’environ 300 organisations pour l’identification animale, l’enregistrement des filiations, le contrôle des performances, le testage des taureaux, l’insémination artificielle et la tenue des livres généalogiques a été établi. A cette époque, différents logiciels ont été mis en oeuvre afin de fournir en données les calculs d’index. Il fut décidé de construire un nouveau système d’information, plus flexible, qui, en plus de faciliter le calcul des index, permettrait d’améliorer la qualité et les communications entre les 300 organisations du Dispositif Génétique Français. Les travaux ont démarré en 1996. Un projet de cinq ans a été nécessaire pour construire un système capable d’enregistrer 2 000 types de données différentes issues de 250 000 éleveurs. Actuellement environ 100 000 000 d’animaux sont enregistrés ainsi que 53 000 000 de parenté, 432 000 000 de contrôles laitiers élémentaires, 73 000 000 inséminations artificielles et 8 400 000 pointages de race laitière. Ce projet a été l’occasion d’acquérir une expertise dans la gestion de vastes bases de données et dans l’ingénierie de logiciels dans des environnements techniquement hétérogènes. Le système qui a atteint ses objectifs principaux a permis de réaliser plusieurs économies dans la rénovation d’anciens systèmes d’information et dans les adaptations au passage à l’an 2000, au nouveau numéro européen d’identification bovine et à de nouvelles règles de contrôle laitier. Il a aussi contribué à l’amélioration de la qualité des données de la base de données nationale d’identification et a aussi facilité la mise en oeuvre de systèmes d’information partagés par plusieurs organismes et de portails internet destinés aux éleveurs.

Données d’élevage | Génétique | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière