Tous les textes des 3R

Bien-être

Bien-être - Comportement | Ruminants (général)

Bien-être des animaux : projection anthropomorphique ou réalité biologique ?

VEISSIER I., BOISSY A.

Institut National de la Recherche Agronomique, Unité des Recherches sur les Herbivores, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

RESUME

Si l’on considère qu’il existe une certaine continuité entre les animaux et I’homme, alors l’altruisme conduit à s’interroger sur la sensibilité (au sens sensoriel et affectif) des animaux et par-là, sur le respect de leur bien-être. En ce sens, le souci pour le bien-être des animaux découle d’une projection anthropomorphique. I1 a maintenant été démontré que les animaux étaient capables d’attribuer une valeur affective aux éléments de leur environnement, et que cette valeur affective peut être à l’origine de mal-être. Sur 1’existence d’une sensibilité des animaux, l’anthropomorphisme coïncide donc avec la réalité biologique. Toutefois, il serait dangereux de juger les conditions de vie des animaux selon notre propre sensibilité. Pour cela, il est nécessaire de tenter de comprendre comment I’animal perçoit lui-même son environnement

Bien-être - Comportement | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière