Tous les textes des 3R

Pathologie

Caprins | Parasitisme | Santé animale

Typologie des élevages caprins laitiers et maîtrise du parasitisme par les trichostrongles du tube digestif en région Rhône-Alpes.

HOSTE H. (1), LEFRILEUX Y. (2). POMMARET A. (2), SOUBEYRAT M. (2)

(1) Unité Mixte Associée 959 INRA/ENVT « Physiopathologie des maladies infectieuses et parasitaires des ruminants », 23, Chemin des Capelles, 31076 Toulouse Cedex

(2) Station du Pradel, Ferme Expérimentale Caprine, 071 70 Mirabel

INTRODUCTION

Le respect de la charte de l’Agriculture Biologique en élevage des ruminants domestiques suppose une large utilisation du pâturage. Cette exploitation de l’herbe comporte en corollaire certaines contraintes, en particulier celle du risque accru d’infestations par des trichostrongles parasites du tube digestif. Or, la charte biologique impose également des restrictions à I’usage des traitements anthelminthiques qui constituent le moyen privilégié habituel de contrôle de ce parasitisme. Gérer le parasitisme digestif sans recours aux substances chimiques représente donc un des enjeux techniques majeurs à relever pour l’élevage des ruminants en Agriculture Biologique. Une des démarches possibles pour identifier les principaux facteurs permettant de limiter l’emploi des anthelminthiques tout en gérant le parasitisme consiste à analyser Ies situations d’élevages actuels où les anthelminthiques sont absents ou peu utilisés et d’examiner leurs caractéristiques typologiques communes.
Cette démarche a représenté l’objectif du présent travail qui a été réalisé à partir de données obtenues sur des
élevages caprins de la région Rhône Alpes.

Caprins | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière