• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Analyse de la variabilité génétique des races ovines laitières Basco-Béarnaise, Lacaune et Manech à partir des informations généalogiques.

    I. PALHIERE (1), F. BARILLET (1), J.M. ASTRUC (2), X. AGUERRE (3), J.P. BELLOC (4), M. BRIOIS (5), G. FREGEAT (6), B. BIBE (7), H. ROCHAMBEAU (1), D. BOICHARD (8)

    (1) INRA Station d’ Amélioration Génétique des Animaux, BP 27, 31324 Castanet-Tolosan Cedex

    (2) Institut de I’Elevage, BP 18, 31321 Castanet-Tolosan Cedex

    (3) UPRA Races ovines laitières des Pyrénées, 64130 Mauléon

    (4) Ovitest, Les Balquières, Route d’Espalion, 12850 Onet-le-Château

    (5) Confédération Générale de Roquefort, BP 348, I2 103 Millau Cedex

    (4) UPRA Lacaune. Route de Moyzarès, 12033 Rodez Cedex 9

    (7) INRA Departement de Génétique Animale, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex

    (8) INRA Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas

    RESUME

    La variabilité génétique des races ovines laitières françaises a été analysée à partir de 1 784 102 généalogies. Le niveau moyen de consanguinité est faible et inférieur à 2 % et il tend à devenir comparable pour les femelles du noyau de sélection et les sélections et les béliers d’IA dès que la qualité de l’information généalogique est suffisante et comparable dans les deux sexes. L’accroissement de la consanguinité est environ deux fois plus importante en races Manech tête noire ou tête rousse (0,45 % par génération), comparativement aux races Basco-Béarnaise (0,28 %) et Lacaune (0,22 % par génération). L’accroissement ne semble donc pas dépendre strictement de l’ancienneté du schéma de sélection, ni de la taille du noyau de sélection. En Revanche le nombre d’ancêtres efficaces des béliers d’IA nés de 1989 à 1999 dépend directement de la capacité de testage de chaque noyau de sélection, puisqu’il varie de 14 en race Manech tête noire à 54 en race Lacaune, en passant par 17 et 26, respectivement en race Basco-Bearnaise et Manech tête rousse. I1 serait donc intéressant de pouvoir augmenter la taille du noyau de sélection et le taux d’IA des races Basco-Béarnaise et Manech tête noire.

    Télécharger le fichier PDF (759.9 ko)

    Voir tous les textes de : Aguerre X. | Astruc J-M. | Barillet F. | Belloc J-P. | Bibé B. | Boichard D. | Briois M. | De Rochambeau H. | Fregeat G. | Palhière I.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Génétique | Ovins laitiers

    Autres textes des

    3R 2000 - Séance :

    Génétique

    Analyse de la variabilité génétique de races bovines à très petits effectifs, après vingt ans d’actions de conservation. 

    DANCHIN-BURGE C., AVON L.

    Utilisation de l’information généalogique pour l’estimation de la variabilité génétique de huit races bovines laitières françaises d’entension nationale ou régionale. 

    MOUREAUX S., BOICHARD D., VERRIER E.

    Gestion d’une population d’animaux domestiques en l’absence de généalogie. 

    DE ROCHAMBEAU H., PERRIN M.

    Mesure de la diversité selon Weitzman : principes et applications. 

    FOULLEY J.L., THAON D’ARNOLDI C., OLLIVIER L.

    Evaluation génétique des taureaux de races laitières sur les conditions de naissance de leurs veaux et les conditions de vêlage de leurs filles. 

    DUCROCQ V., MATHEVON M.

    Importance du choix du modèle d’analyse dans l’estimation des paramètres génétiques de la croissance des ovins à viande en Tunisie. 

    BEDHIAF S., BOUIX J., CLEMENT V., BIBE B., FRANÇOIS D.

    Affiche • Mise en place d’une Cryobanque Nationale de semences et d’embryons d’animaux domestiques : un élément de la politique de gestion des ressources génétiques. 

    DANCHIN-BURGE C., DURAND-TARDIF M., PLANCHENAULT D.

    Affiche • Estimation des paramètres génétiques du taux d’ovulation et de la mortalité embryonnaire en race ovine Inra-401. 

    FRANÇOIS D., BODIN L., BRUNEL J.C.

    Affiche • Jeunes bovins de race Normande, nés de taureaux "améliorateurs" ou "détériorateurs" pour la production de viande. 

    MOURIER C, REGALDO D.

    Affiche • Croisement d’absorption des caprins dans les régions arides : reproduction et mortalité. 

    NAJARI S., BEN HAMMOUDA M., KHALDI G., JAOUAD M., JALOUALI S.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés