Tous les textes des 3R

Génomique

Bovins laitiers | Génétique | Génomique

Mise en place d’une sélection assitée par marqueurs dans les trois principales races bovines laitières françaises.

S. FRITZ (1), J.J. COLLEAU (2), T. DRUET (2), M.Y. BOSCHER (3), M.N. ROSSIGNOL (3), A. MALAFOSSE (1), D. BOICHARD (2)

(1) Union Nationale des Coopératives agricoles d’Elevage et d’Insémination Animale, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12, France

(2) INRA Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas, cedex, France

(3) GIE LABOGENA, 78352 Jouy-en-Josas, cedex, France.

RESUME

Entre 1996 et 1999, un programme de grande envergure de détection de QTL (régions chromosomiques ayant un effet significatif sur un caractère quantitatif) chez les bovins laitiers a été réalisé par le Département de Génétique Animale de l’INRA en association avec la profession, représentée par l’UNCEIA. A partir des résultats obtenus, un programme de Sélection Assistée par Marqueurs (SAM) s’est mis en place depuis la fin de l’année 2000 dans les races montbéliarde, normande et holstein. Au total, 43 marqueurs microsatellites permettent le suivi de génération en génération de 14 régions chromosomiques contenant des QTL de production laitière, de richesse du lait, de morphologie, de résistance aux mammites et de fertilité femelle. L’intérêt d’un tel programme chez les bovins laitiers se situe essentiellement au niveau des jeunes animaux sans performance propre : les jeunes mâles candidats au testage sur descendance et les jeunes femelles candidates aux noyaux de sélection. L’objectif de la SAM est de fournir aux sélectionneurs des estimations les plus précises possibles du niveau génétique de ces jeunes animaux sur les objectifs de sélection, en particulier sur les caractères à faible héritabilité (difficiles à sélectionner classiquement) comme la résistance aux mammites ou la fertilité femelle. Dans une étude récente, les paramètres de l’évaluation ont été vérifiés sur une large population d’animaux. L’existence des principaux QTL a été confirmée dans chacune des trois races et en moyenne 4 à 5 QTL expliquent la moitié de la variance génétique totale des caractères étudiés. Afin d’apprécier l’opportunité d’une réduction de la taille des programmes de sélection, cette étude a également cherché à vérifier l’efficacité prédictive de la SAM sur une population de vaches non sélectionnées. Les résultats obtenus sont tous favorables à la SAM mais ils sont pour l’heure encore trop imprécis pour être véritablement concluants. Dans le futur, des analyses complémentaires utilisant une base de données enrichie de nouveaux typages chercheront à valider ces premiers résultats.

Bovins laitiers | Génétique | Génomique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière