Tous les textes des 3R

Alimentation et Conduite d’élevage

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ovins à viande

L’argile améliore la croissance des ovins.

D. OUACHEM (1), M. SOLTANE (2), K. ABBAS (3)

(1) Département d’Agronomie, Faculté des Sciences, Université de Batna, 05000, Algérie

(2) Département d’Agronomie, Centre Universitaire el Tarf, 36000, Algérie

(3) INRA Algérie, Unité de Sétif, Route des Fermes, Sétif 19000, Algérie

INTRODUCTION

La consommation de l’argile par les animaux est un phénomène naturel. En effet, au pâturage, ces derniers consomment au fur et à mesure de la terre en broutant. Cette consommation peut atteindre 14 % de la matière sèche totale ingérée. De même, une ingestion d’argile involontaire a été observée chez des animaux à l’engrais recevant des régimes riches en concentré énergétique. Cependant, ce comportement n’est pas spécifique aux ruminants, puisque les porcs mangent naturellement une grande quantité de terre. Les volailles en basse-cours ingèrent des quantités de terre, particulièrement d’argile, qui adhère aux graines, aux vers et aux insectes qu’elles trouvent. Par ailleurs, ses applications dans les cataplasmes externes sont connues. Son efficacité contre la diarrhée chez le veau a été démontrée par Dembiski et al., (1985) et certains produits pharmaceutiques pour soigner la diarrhée en contiennent. Afin de montrer l’importance de l’argile sur le gain de poids dans les conditions du semi aride Algérien, nous avons étudié dans le cadre de ce travail l’effet de l’argile (smectite) sur la croissance pondérale d’agneaux.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière