Tous les textes des 3R

Génomique

Bovins laitiers | Génétique | Génomique | Santé animale

La syndactylie en race Holstein : identification de marqueurs génétiques et caractérisation de gènes candidats. Vers une éradication de l’anomalie dans nos cheptels.

A. DUCHESNE (1), M. GAUTIER (1), C. GROHS (1), F. LE PROVOST (1), I. HUE (2), Y. GALLARD (3), H. LARROQUE (4), A. DUCOS (5), A. EGGEN (1)

(1) INRA Laboratoire de Génétique biochimique et de Cytogénétique 78352 Jouy en Josas

(2) INRA Unité de Biologie du Développement et Reproduction

(3) INRA Domaine expérimental animal du Pin-au-Haras

(4) INRA Station de Génétique Quantitative et Appliquée

(5) UMR898 Cytogénétique des populations animales INRA-ENVT / Observatoire des anomalies génétiques

INTRODUCTION

La syndactylie - ou "mulefoot" - est une maladie à transmission autosomale et récessive qui affecte, entre autres, les bovins de race Holstein (Leipold, 1998). Elle se manifeste par une fusion des phalanges au niveau d’un à quatre membres (Grüneberg, 1965). Sont parfois associées une fusion des métacarpes et métatarses II et III, et/ou une réminiscence de polydactylie (Leipold, 1969). Les animaux malades sont également plus sensibles à l’hyperthermie (Leipold, 1974). La syndactylie semble aujourd’hui plus fréquente dans la descendance de certains taureaux d’insémination artificielle. L’objectif de cette étude est double : réaliser un test fiable de détection des individus porteurs de l’allèle défavorable, et comprendre les mécanismes génétiques et moléculaires de la maladie.

Bovins laitiers | Génétique | Génomique | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière