Tous les textes des 3R

Génétique

Génétique | Modélisation | Ovins à viande | Santé animale

Intérêts et limites des prédictions et probabilités de génotype : cas du programme de sélection pour la résistance à la tremblante.

M. BROCHARD (1), M. BAELDEN (2), Membres du comité de suivi du PNAGRT (1)(2)(3) et UPRa

(1) France UPRa Sélection, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(2) INRA SAGA, BP 52627, 31326 Castanet-Tolosan Cedex

(3) Institut de l’Elevage, Labogéna, MAAPR DPEI

INTRODUCTION

Le Programme National d’Amélioration Génétique pour la Résistance à la Tremblante (PNAGRT) concourant à l’éradication de la tremblante ovine repose sur une stratégie de sélection sur le gène PrP, gène majeur de la résistance à la tremblante. La forte accumulation de données de génotypes dans les bases de sélection (près de 250 000 typages entre 2001 et 2004) couplée à la connaissance des généalogies rend possible des déductions de génotypes en terme de prédiction et de probabilité. L’intérêt pressenti de ces nouvelles informations nous a conduit à mettre en place rapidement des systèmes pour les générer et les diffuser.

Génétique | Modélisation | Ovins à viande | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière