Tous les textes des 3R

Génétique

Génétique | Génomique | Ovins à viande | Qualité viande

Etude protéomique d’une hypertrophie musculaire ovine.

M. HAMELIN (1), C. CHAMBON (1), T. SAYD (1), D. MILENKOVIC (2), H. LEVEZIEL (2), J. BOUIX (3), B. BIBÉ (3),

M. GEORGES (4), A. CLOP (4), E. LAVILLE (1)

(1) Unité Qualité des produits Animaux, INRA, 63122 St Genès-Champanelle, France ;

(2) Unité de Génétique Moléculaire

Animale, 87060 Limoges Cedex, France ;

(3) Station d’Amélioration Génétique des Animaux, INRA, 31326 Castanet-Tolosan,

France ;

(4) Département de Génétique, Faculté de Médicine Vétérinaire, Université de Liège, 4000 Liège, Belgique.

INTRODUCTION

Le QTL (Quantitative Trait Loci) “Texel” associé au chromosome 2 ovin est partiellement dominant (Marcq et al., 2002). Il induit une hypertrophie musculaire affectant l’ensemble de la musculature du mouton mais surtout les muscles du membre postérieur, sans altération des qualités sensorielles de la viande. Ainsi son utilisation pour la production d’agneaux présente un intérêt économique évident. Cependant le gène n’est pas encore identifié et les mécanismes physiologiques et biochimiques sous jacents ne sont pas encore élucidés.

Génétique | Génomique | Ovins à viande | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière