Tous les textes des 3R

Données d’élevage

Caprins | Données d’élevage

Application de la méthodologie du contrôle de performances ovin viande à la chèvre Créole de Guadeloupe.

M. NAVES (1), A. MENENDEZ BUXADERA (1), G. ALEXANDRE(1), N. MANDONNET (1), R. ARQUET (2), S. ASSELIN de

BEAUVILLE (3)

(1) INRA-URZ, Prise d’Eau, 97170 Petit Bourg,

(2) INRA Domaine de Gardel, 97160 Le Moule

(3) EDE Guadeloupe, Maison

de l’Agriculture, 97122 Baie Mahault

INTRODUCTION

L’utilisation des caprins pour la production de viande suivant un mode d’élevage allaitant est courante en zone tropicale, notamment dans les Antilles Françaises où la race caprine Créole constitue la base du cheptel caprin (Alexandre et al., 1999). Cette orientation est très particulière en regard de la situation française, où il n’existe pas d’outil de contrôle de performances spécifique aux caprins allaitants. Ainsi, une consultation a été engagée entre l’EDE de Guadeloupe, l’INRA-URZ et l’Institut de l’Elevage, afin d’aider les organisations professionnelles locales à mettre en oeuvre une procédure standardisée de contrôle de croissance adaptée à ce mode de production. Elle a convenu de la nécessité d’étudier la faisabilité de l’application du mode de Contrôle de Performances Ovin Viande (procédure CPOV), et les contraintes liées à sa mise en oeuvre dans l’espèce caprine. Cette procédure est basée sur l’enregistrement des luttes, des mises bas et des pesées des chevreaux à intervalle de 21 jours, à partir de la première naissance (Institut de l’Elevage, INRA, 1995).

Caprins | Données d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière