Tous les textes des 3R

Environnement

Alimentation | Bovins laitiers | Environnement | Pollution

Estimation des émissions de méthane entérique par les vaches laitières dans différents systèmes alimentaires.

P. PACCARD (1), Ph. BRUNSCHWIG (2), S. HACALA (2), A. LE GALL (3)

(1) Institut de l’Elevage, Cité Régionale de l’agriculture, 9 allée Pierre de Fermat, 63170 Aubière

(2) Institut de l’Elevage, 9 rue André Brouard, BP 70510, 49105 Angers Cedex 02 (3) Institut de l’Elevage, Monvoisin, BP 85225, 35652 Rennes Cedex

INTRODUCTION

Le méthane contribue de façon significative à l’effet de serre surtout du fait de son pouvoir de réchauffement élevé. Dans nos conditions européennes, la majeure partie du méthane agricole provient de l’élevage et, en particulier, de la digestion ruminale. Cependant, le méthane entérique ne représente qu’au maximum 5 % de l’ensemble des gaz à effet de serre. Parmi les voies qui sont explorées pour réduire les émissions au niveau de l’animal (Martin et al., 2006), la composition de la ration apparaît comme une pratique en partie maîtrisable par l’éleveur. L’objectif de ce travail est d’estimer les émissions de méthane dans différents systèmes alimentaires basés sur des rations type.

Alimentation | Bovins laitiers | Environnement | Pollution

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière