Tous les textes des 3R

Identification électronique - Automatismes

Caprins | Données d’élevage | Identification - Automatismes

Impact de l’utilisation du LactoCorder®, couplé à la technologie RFID, sur le système d’information caprin français.

M. DOUGUET (1), A. PIACERE (2)

(1) Institut de l’Elevage, 9 rue André Brouard, BP 70510, 49105 Angers cedex 2

(2) Institut de l’Elevage, BP 18, 31321 Castanet Tolosan

INTRODUCTION

La concentration de la production laitière caprine dans certaines régions françaises (Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Centre, ...) s’accompagne d’un accroissement de la taille des troupeaux et des installations de traite (250 chèvres et 16 postes de traite en moyenne pour les élevages de la zone Deux-Sèvres, Vendée et Vienne en 2003, selon une enquête France Contrôle Laitier). Les cadences de traite évoluent en conséquence. Cela pose un problème grandissant pour la mise en œuvre du contrôle laitier dans ces élevages (présence de 1 à 6 opérateurs pour assurer le contrôle et la saisie).

Face à cette situation, les Organismes de Contrôle Laitier (OCL) de Charentes-Poitou, en lien avec leur Fédération nationale, testent actuellement en élevage une solution alternative : l’utilisation d’un compteur électronique mobile, le LactoCorder®, couplé à la radio fréquence (technologie RFID). Cette configuration présente l’intérêt de réduire le nombre d’intervenants et de supprimer quasiment toute saisie manuelle en élevage. Par ailleurs, le LactoCorder® permet de disposer de données de cinétique de traite qui ouvrent de nouvelles perspectives de sélection après la découverte de l’existence d’un gène majeur de débit de lait dans l’espèce caprine (Marnet et al., 2001).

Caprins | Données d’élevage | Identification - Automatismes

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière