Tous les textes des 3R

Traçabilité

Bovins laitiers | Qualité lait | Traçabilité

Authentification de la zone de production de laits de grand mélange (plaine - montagne) à partir de méthodes spectrales dans le visible et le proche infra-rouge.

B. MARTIN (1), M. JESTIN (1), I. CONSTANT (1), C. AGABRIEL (2), D. ANDUEZA (1)

(1) INRA, Unité de Recherche sur les Herbivores, 63122 St-Genès Champanelle

(2) ENITA Clermont, Unité Elevage et Productions des Ruminants, 63370 Lempdes

INTRODUCTION

Pour répondre aux demandes des consommateurs, la filière laitière a multiplié les informations concernant l’origine géographique et/ou les conditions d’élevage des animaux. Ainsi, il devient nécessaire de développer des outils analytiques permettant de garantir la validité de ces informations par une simple analyse sur les produits. Sur des laits obtenus dans des situations très contrastées, la reconnaissance du type d’alimentation des ruminants et/ou de l’origine géographique des laits est possible grâce au dosage de biomarqueurs isotopiques et moléculaires tels que les terpènes, les acides gras, les caroténoïdes ou les isotopes de l’oxygène (Deponge et al., 2001 ; Martin et al., 2005). A l’échelle de laits de grands mélange où les situations sont moins contrastées, Agabriel et al., (2004) ont montré que la composition des laits de plaine en certains des biomarqueurs moléculaires précédents se distinguait de celle des laits de montagne en raison de l’utilisation importante de maïs en plaine et exclusivement d’herbe en montagne. Le dosage de ces biomarqueurs est cependant long et coûteux. L’objectif de cette étude était de vérifier si des méthodes plus globales et rapides telles que la spectrocolorimétrie ou la spectrométrie dans le proche infra-rouge pouvait également être utilisées pour reconnaître les laits de plaine et de montagne.

Bovins laitiers | Qualité lait | Traçabilité

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière