Tous les textes des 3R

Variabilité génétique

Bovins à viande | Génétique | Variabilité génétique

Gestion de la population bovine Créole de Guadeloupe : articulation entre la recherche et les organisations professionnelles.

M. NAVES(1), A. FARANT(2), S. BARCLAIS(3)

(1) INRA-URZ, Prise d’Eau, 97170 Petit Bourg

(2) INRA Domaine de Gardel, 97160 Le Moule

(3) UPRA Bovin Créole, Maison de l’Agriculture, Rond Point Destrellan, 97122 Baie Mahault

INTRODUCTION

La population bovine Créole de Guadeloupe constitue une ressource génétique originale, du fait de l’histoire du peuplement de la région, de la sélection naturelle imposée par le milieu d’élevage et de ses usages dans des systèmes de production familiaux. Son évolution récente fait apparaître une diminution des effectifs de race Créole dans le cheptel local, progressivement supplantée par des croisements avec des races importées (Naves et al., 2005a). La population locale présente cependant des aptitudes zootechniques intéressantes, notamment liées à ses qualités maternelles ou à la résistance aux maladies transmises par les tiques. Les résultats obtenus en station ont également montré une variabilité génétique importante sur les caractères de croissance avant et après sevrage (Naves, 2003). Ainsi, l’INRA Antilles Guyane a mis en œuvre avec les professionnels un programme d’amélioration génétique du bovin Créole, premier programme de sélection d’une race bovine locale dans les Départements d’Outre-Mer.

Bovins à viande | Génétique | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière