Tous les textes des 3R

Variabilité génétique

Bovins à viande | Génétique | Génomique | Variabilité génétique

Le projet Qualvigène : mise en évidence du polymorphisme des gènes impliqués dans les qualités de la viande en races Charolaise, Limousine et Blonde d’Aquitaine.

N. PAYET (1), A. MALAFOSSE (2), G. RENAND (3), F. MENISSIER (3), J.F. HOCQUETTE (4), J. LEPETIT (5), S. ROUSSET (6), C. DENOYELLE (7), L. JOURNAUX (8), V. DODELIN (8), H. LEVEZIEL (1)

(1) INRA/Université de Limoges, Unité de Génétique Moléculaire Animale, 123 avenue Albert Thomas, 87000 Limoges

(2) UNCEIA, 149 rue de Bercy, 75975 Paris Cedex 12

(3) INRA, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, Domaine de Vilvert, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

(4) INRA, Unité de Recherches sur les Herbivores, 63122 Saint Genès Champanelle

(5) INRA, Unité Qualité des Produits Animaux, 63122 Saint Genès Champanelle

(6) INRA, Laboratoire de Nutrition Humaine, 58 rue Montalembert, 63009 Clermont Ferrand Cedex 1

(7) Institut de l’Elevage, Laboratoire d’Analyses et Technologies des Viandes, route d’Epinay, 14310 Villers Bocage

(8) Institut de l’Elevage, Service Sélection, 149 rue de Bercy, 75975 Paris Cedex 12

INTRODUCTION

Le projet QUALVIGENE, intitulé « Détection et validation de gènes impliqués dans les qualités de la viande bovine dans les 3 principales races à viande en France » et mis en place depuis 2003 par l’INRA, l’UNCEIA, l’Institut de l’Elevage et les Unités de Sélection, vise à constituer un puissant outil d’analyse du déterminisme génétique des qualités de la viande indispensable au développement de méthodes de sélection basées sur des informations moléculaires.

Il comporte deux volets. Le premier concerne la constitution d’une banque de données génétiques et phénotypiques et repose sur l’utilisation durant trois années du dispositif de contrôle sur descendance des aptitudes bouchères sur jeunes bovins en races Charolaise (33,3 %), Limousine (37,4 %) et Blonde d’Aquitaine (29,3 %). Le second volet consiste à valider la pertinence de gènes et de polymorphismes génétiques détectés dans le cadre d’autres projets en France ou à l’étranger. Il s’agit de vérifier l’intérêt réel des marqueurs dans nos conditions de production (races, systèmes de production ...) et de consommation de viande (habitudes alimentaires, cuisson ...) avant, pour ceux dont la valeur prédictive serait confirmée, d’envisager leur possible utilisation pour la sélection des reproducteurs ou la valorisation commerciale des animaux de boucherie.

Les premiers travaux réalisés ont concerné 9 gènes ainsi qu’une région chromosomique en rapport avec la variabilité de la tendreté, du persillage ou de la croissance, et les données relatives à la mise en évidence du polymorphisme sont ici présentées.

Bovins à viande | Génétique | Génomique | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière