Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Traite

La monotraite ne modifie pas la composition en acides gras du lait, chez la vache en bilan énergétique équilibré.

Y. CHILLIARD (1), D. POMIÈS (1), P. PRADEL (2), B. RÉMOND (3)

(1) INRA, Unité de Recherches sur les Herbivores, 63122 Saint-Genès Champanelle Mél : chilliar@clermont.inra.fr

(2) INRA, Unité expérimentale de Marcenat, 15190 Marcenat

(3) Unité Elevage et production des ruminants (soutenue par l’INRA), ENITAC, Site de Marmilhat, 63370 Lempdes

INTRODUCTION

La monotraite des vaches laitières diminue leur production de lait, tout en augmentant le taux butyreux et en diminuant la lipolyse post-traite du lait (Rémond et Pomiès, 2005), mais on ne connaît pas ses effets sur la composition en acides gras (AG) du lait. Les vaches en monotraite sont généralement en bilan nutritionnel plus favorable, ce qui pourrait contribuer à moduler cette composition (Chilliard et al., 2000). On peut de plus se demander si une diminution de l’apport de concentré pendant la monotraite pourrait interagir avec les effets de celle-ci. Dans cet essai nous avons comparé, chez des vaches traites conventionnellement (deux fois par jour) et des vaches en monotraite, le profil en AG du lait lorsque différentes quantités de concentré sont distribuées.

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Traite

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière