Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Aliment concentré | Bovins à viande | Ensilage | Qualité des produits | Qualité viande

Carcasses de taurillons alimentés à l’ensilage de maïs ou à la pulpe de betteraves : comparaison de la couleur de la viande et de la couleur du gras.

P. PIERRET, M.A. GIBOULOT, M. JOUANNO

ENESAD BP 87999 21079 Dijon Cedex France

INTRODUCTION

La viande de jeunes bovins est plutôt claire ce qui est un avantage pour le marché Italien et un inconvénient pour le marché Français. Pour un même type d’animal (âge, race) peut-on jouer sur la couleur de la viande par la nature du régime ? Des vaches Charolaises alimentées avec de l’ensilage de maïs donnent une proportion de viande claire plus élevée que des vaches alimentées avec de la pulpe de betterave surpressée (Pierret et al., 2004). Peut-on généraliser ce résultat à des bovins plus jeunes ? Y a-t-il une incidence sur la couleur du gras ?

Aliment concentré | Bovins à viande | Ensilage | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière