Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

Estimation de la valeur bouchère de bovins à partir de la tomographie de rayons-X en Hongrie.

G. HOLLO (1), J. TŐZSÉR (2), I. HOLLO (1), E. SZŰCS (2), I. REPA (1)

(1) Université de Kaposvár, Faculté des Sciences Animales, Guba S. út 40. H-7400 Kaposvár, Hongrie

(2) Université de Szent István, Faculté des Sciences Agricoles et Environnement, Chaire d’Élevage des Bovins et des Ovins, Páter K. u. 1. H-2103 Gödöllő, Hongrie

INTRODUCTION

Différentes méthodes issues de la recherche semblent potentiellement intéressantes pour prédire la composition corporelle et celle de la carcasse bovine (Fisher, 1990), notamment la mesure de la vitesse des ultrasons (VOS), (Miles et al., 1990, Journaux et al., 1999), la mesure de la taille des adipocytes (Robelin, 1982), l’échographie (Simm, 1983), la méthode de NIR ou encore la méthode de TOBEC. En Hongrie - et ce depuis 15 ans - les chercheurs utilisent la tomographie de rayons-X (TR - méthode non invasive et plus précise). Cette méthode est utilisée pour une grande variété d’espèces : lapin (calcul des valeurs de h2, amélioration de la viande), porc (estimation de la composition de la carcasse par les résultats de CT et MRI), oie (augmenter le volume du foie). Pour les bovins, la composition des trois côtes allant de la 11ème à la 13ème côte peut être utilisée pour prédire celle de la carcasse (Küchenmeister et al., 1990).

Le but de cette étude est donc d’apprécier la composition des trois dernières côtes de bovins de races Holstein et Simmenthal hongroise par estimation par tomographie de rayons-X (TR) et ensuite de calculer les corrélations entre la composition de ces trois côtes et celle de la carcasse.

Bovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière