Tous les textes des 3R

Variabilité génétique

Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

Mise en place de la gestion optimisée de la variabilité génétique dans les populations sélectionnées de bovins laitiers.

J.J. COLLEAU (1), D. REGALDO (2), S. MOUREAUX (3), A. BARBAT (1), S. FRITZ (4), H. de PREAUMONT (5), K. TUAL (5), S. MATTALIA (3)

(1) INRA, DGA, SGQA, 78352 Jouy en Josas cedex

(2) Institut de l’Elevage, 149 Rue de Bercy, 75012 Paris

(3) Institut de l’Elevage, INRA-SGQA, 78352 Jouy en Josas cedex

(4) UNCEIA, 149 Rue de Bercy ,75012 Paris

(5) Coopérative d’Insémination Animale BP54 61302 L’Aigle cedex

RESUME

On décrit la mise en place en 2006 des recommandations optimisées en vue d’une meilleure gestion de la variabilité génétique, concernant notamment les taux d’utilisation des reproducteurs. Les calculs d’optimisation sont effectués à toutes les phases du schéma de sélection, c’est-à-dire au moment de la procréation des jeunes taureaux (phase « amont »), de la mise en testage, du choix des taureaux à la sortie du testage (phase « agrément »), de l’utilisation des taureaux de service (phase « aval ») L’objectif est de minimiser la parenté moyenne deux à deux dans la population existante augmentée des produits de renouvellement, tout en fixant le niveau génétique moyen pour l’index de synthèse de ceux-ci à une valeur souhaitée. Dans toutes les phases, la réduction relative de parenté entre reproducteurs après sélection est de l’ordre de 20 %, en considérant toutes les races et toutes les unités de sélection. La phase « aval détaillé » concerne la mise en place d’accouplements individuels, en tenant compte de la consanguinité et des exigences des éleveurs pour un grand nombre de caractères. Les résultats d’un test en vraie grandeur sont présentés.

Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière