Tous les textes des 3R

Variabilité génétique

Bovins à viande | Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

Conservation in situ de 11 races bovines françaises à très faibles effectifs : bilan génétique et perspectives.

L. AVON (1), J.J. COLLEAU (2)

(1) Institut de l’Elevage, Département Génétique, 149 rue de Bercy, F.75595 Paris Cedex 12

(2) INRA, Station de génétique Quantitative et Appliquée, F. 78352 Jouy-en-Josas Cedex

RESUME

Depuis 1976, des programmes de conservation de 11 races bovines françaises, d’effectif inférieur à 1000 vaches, ont été mis en place. Cette communication décrit l’évolution des effectifs jusqu’en 2004 et fournit les paramètres génétiques tels que coefficients de consanguinité, de parenté et contributions relatives des ancêtres. Les effectifs sont encore très modestes, quoiqu’en augmentation très nette. La situation génétique de chaque race dépend surtout de la qualité du noyau initial. Pour la plupart des races étudiées, la situation génétique n’est pas plus préoccupante que dans les grandes races bovines laitières sélectionnées en France. En ce qui concerne l’avenir, la situation actuelle est encore fragile et il apparaît important d’une part de pérenniser une organisation technique nationale et une animation locale de ces races et d’autre part de pouvoir garantir une conservation à long terme par les entreprises d’Insémination Animale (IA) des stocks de semence opérationnels.

ERRATUM - Page 249, tableau 5, pour la race Nantaise, il faut lire les valeurs suivantes : 6,3 | 4,4 | 5,6 | 0,41

Bovins à viande | Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière