Tous les textes des 3R

Maladies à évolution lente

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

Le Virus de l’Immunodéficience Bovine : mise en évidence d’animaux séropositifs en France

POLACK B. (1), BERTHELEMY M. (1), SCHWARTZ I. (1), MANEP G. (2), VUILLAUME A. (3), BAROH T.(4), GONDA M.A. (5), D. LEVY D.(1)

(1) URA-INRA Immunopathologie Cellulaire et Moléculaire, ENVA,7, Avenue du Général De Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

(2) Laboratoire Départemental d’Analyses Vétérinaires « J. LE PENNEC ». BP 802,85021 La Roche-sur-Yon Cedex

(3) Laboratoire Départemental des Landes, BP 129, 40004 Mont-&-Marsan Cedex

(4) Centre National d’Etude Vétérinaire et Alimentaire, Laboratoire de Pathologie Bovine BP 7033, 69342 LYON Cedex 07

(5) Laboratory of Cell and Molecular Structure, Program Resources, Inc.lDyncorp,NCI

Frederick Cancer Research and Development Center, Frederick, MD 21 702 -USA.

RESUME

Afin de rechercher la présence d’anticorps spécifiques du virus de I’immunodéficience bovine (VIB) en France, nous avons collecté des sérums de bovins de l’Ouest et du Sud Ouest. Ces sérums ont été testés par immuno-empreinte en utilisant, comme antigène, un précurseur gag recombiné de 53 kD. Sur les 589 animaux testés provenant de 37 troupeaux nous avons trouvé 30 animaux séropositifs dans 8 troupeaux, un des élevages avait 16 animaux séropositifs sur les 68 testé. Par ailleurs il faut signaler que les réactions sérologiques ont toujours été plus faibles avec les sérums de bovins français qu’avec les sérums de bovins américains, ceci peut être le reflet de différences entre les souches européenne et les souches américaines du VIB.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière