Tous les textes des 3R

Production de viande de qualité

Génétique | Ovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

Contribution du contrôle individuel des jeunes béliers pour l’amélioration des aptitudes bouchères

PERRET G. (1), BOUIX J. (3), POIVEY J.P. (3), BONNET J.N. (2), BIBE B. (3)

* Institut de l’Elevage - B.P. 18 - 31321 Castanet Tolosan Cedex

** Institut de l’Elevage -Ester - 87069 Limoges Cedex

*** Inra - s.a.g.a. - B.P. 27 - 31326 Castanet Tolosan Cedex

RESUME

L’importance des aptitudes bouchères dans les objectifs de sélection des races a conduit à développer le contrôle individuel des béliers en station - 2 731 mâles en 1993 - et à mettre en place les contrôles par échotomographie : mesures d’épaisseur du gras dorsal et du muscle longissimus dorsi. La validation de cette technique s’est faite sur la base des mesures réalisées in vivo et sur carcasse et le calcul des paramètres génétiques. Les corrélations phénotypiques et génétiques entre les deux types de mesures sont de 0,49 et 039 pour l’épaisseur de gras (835 agneaux) et de 0,58 et 0,74 pour l’épaisseur de muscle (388 carcasses). Les héritabilités in vivo sont moyennes à fortes æ:0,27 pour le gras et 0,53 pour le muscle

æ:et comparables à celles obtenues sur carcasses : 0,24 et 0,79. L’intérêt du contrôle individuel est évalué par simulation. Le profit est fonction du nombre d’animaux contrôlés. Si l’amélioration des aptitudes bouchères est prioritaire pour la race, le contrôle individuel doit être complété d’un contrôle de descendance pour atteindre la meilleure efficacité avec la précision nécessaire.

Génétique | Ovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière