• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Effet du vêlage sur les poids et qualités des carcasses et des viandes de génisses charolaises, abattues entre 30 et 40 mois

    CADOT M. (1), COLIN G. (2), DURAND Y. (3), JABET S. (1)

    (1) Institut de l’Elevage, 149,rue de Bercy -75595 Paris 12

    (2) Legta Les Sardières, Route de Jasseron ,01000 Bourg-en-Bresse

    (3) Chambre d’Agriculture, 59,Rue du 19 Mars 1962, 71010 Macon Cedex

    RESUME

    Cinq bandes de 24 à 44 génisses charolaises ont été contrôlées de l’âge de 9 ou de 21 mois jusqu’à l’abattage à 31ou 38/40 mois, Dans chaque bande, toutes les génisses étaient inséminées. soit à 16mois (2 bandes) soit à 25 mois (3 bandes) :les génisses ayant vêlé, sans allaiter leur veau ont été comparées aux génisses restées vides. Au moment de l’I.A. les génisses ayant vêlé avaient en moyenne un poids voisin (-4 kg) de celui des génisses vides, et à l’abattage ce poids était en moyenne inférieur de 11kg, les causes de cette différence étant variables d’une bande à l’autre. Les poids des carcasses des génisses ayant vêlé étaient également inférieurs de 11 kg à ceux des génisses restées vides, mais dans les deux cas les conformations, état d’engraissement et gras prélevés à l’abattoir, étaient en moyenne identiques ; il en a été de même pour les teneurs en lipides et fer héminique mesurées sur le muscle long dorsal prélevé au niveau de la 6ème côte. Les tests de dégustation pratiqué sur trois des cinq bandes n’ont pas fait apparaître de différences dans les qualités gustatives entre les catégories de génisses dans deux cas, dans le troisième la viande des génisses ayant vêlé est apparue légèrement moins juteuse et savoureuse, sans que cette différence puisse être attribuée avec certitude au seul effet vêlage.

    Télécharger le fichier PDF (274.9 ko)

    Voir tous les textes de : Cadot M. | Colin G. | Durand Y. | Jabet S.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande | Reproduction

    Autres textes des

    3R 1994 - Séance :

    Production de viande de qualité

    Incidence des caractéristiques musculaires sur les qualités organoleptiques des viandes  

    TOURAILLE C.

    Importance de la variabilité génétique et du mode d’élevage des bovins sur les caractéristiques musculaires et les qualités organoleptiques de leurs viandes  

    GEAY Y., RENAND R.

    Efficacité génétique d’un noyau de sélection à objectif de croisement industriel, en races bovines allaitantes  

    PHOCAS F., COLLEAU J.J., MENISSIER F.

    Contribution du contrôle individuel des jeunes béliers pour l’amélioration des aptitudes bouchères  

    PERRET G., BOUIX J., POIVEY J.P., BONNET J.N., BIBE B.

    Différenciation des fibres musculaires chez le fœtus bovin.  

    PICARD B.

    Influence de la vitesse de croissance et de l’âge a l’abattage des jeunes bovins charolais sur la qualité de la viande  

    HAUREZ P., JOULIE A.

    Influence de la composition du régime d’engraissement sur la qualité des carcasses d’agneaux  

    MATRAY M., SAGOT L., VAN QUACKEBEKE E.

    Influence de la race et du rationnement sur la qualité du gras des agneaux  

    LEGRAND I.

    Modalités de production de bœufs laitiers de 30 mois à l’herbe 

    DOZIAS D., MICOL D.

    Détection du pic de LH pour juger l’efficacité des traitements de contrôle de l’ovulation : application à l’ analyse de la subfertilité des vaches culardes 

    MAUREL M.C., THIERY P., MENISSIER F., ASTRUC S., BOUGUENNEC B., SAUMANDE J.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés