Tous les textes des 3R

Production de viande de qualité

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Qualité des produits | Qualité viande

Influence de la vitesse de croissance et de l’âge a l’abattage des jeunes bovins charolais sur la qualité de la viande

HAUREZ P. (1), JOULIE A. (2)

(1)Institut de l’Elevage -14 avenue Joxé -BP 646 -49006 Angers Cedex 01

(2) Chambre D’Agriculture de la Vendée -Bd Réaumur -85013 La Roche Sur Yon Cedex

RESUME

96 jeunes bovins charolais ont été mis en expérimentation pour mesurer I’incidence de la vitesse de croissance et de l’âge à I’abattage sur les principales caractéristiques des carcasses et des viandes :état d’engraissement, couleur et qualités organoleptiques. Dans un essai à deux répétitions, 4 lots ont été comparés :lot 1 abattu à 19 mois, croissance 1 200 g/jour avec maïs ensilage + 2.0 kg de concentré ;lot 2 abattu à 21.5 mois, croissance 1 000 g/jour, avec ensilage d’herbe puis ensilage de maïs ;lot 3 abattu à 17,5 mois, croissance 1 350 g/jour avec maïs ensilage +4,5 kg de concentré ;lot 4 abattu à 16 mois, idem lot 3 (mais poids au sevrage plus lourd). Les principales caractéristiques des carcasses et des viandes sont peu modifiées par la vitesse de croissance. Les animaux maintenus à plus faible croissance, abattus à 21,5 mois, produisent des carcasses et une viande moins grasses. La couleur de la viande est claire dans les 4 lots. Les qualités organoleptiques sont très comparables. Pour produire une viande répondant à la demande des marchés d’exportation, de couleur claire et peu grasse, les jeunes bovins charolais abattus entre 16 et 22 mois conviennent bien, quel que soit leur âge d’abattage.

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière