Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Conduite d’élevage | Données d’élevage | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

Utilisation de petits bolus pour l’identification électronique des ovins : évaluation du taux de rétention et des effets de changements de mode de conduite.

J. TEYSSIER (1), J.L. GAUBERT (1), P.M. BOUQUET (2), C. MATON (2), F. BOCQUIER (1)

(1) INRA-ENSA.M, Elevage des Ruminants en Régions Chaudes, 34060 Montpellier Cedex 01

(2) ENSA.M, Domaine du Merle, 13300 Salon de Provence

INTRODUCTION

La traçabilité des productions animales justifie le développement de l’identification électronique au moyen de transpondeurs passifs intégrés dans un support appliqué à l’animal. Chez les ovins, deux supports peuvent être raisonnablement envisagés : la boucle plastique à l’oreille ou l’enveloppe en céramique administrée par voie orale (bolus) et qui reste séquestrée dans le réticulo-rumen. Cette dernière technique qui rend l’identifiant inaccessible à la fraude présente d’autres avantages, notamment dans les milieux difficiles où les pertes de boucles auriculaires peuvent être importantes. Toutefois, les bolus utilisés jusqu’ici ne sont applicables qu’à des animaux de plus de 25-30 kg de poids vif. Notre objectif était d’évaluer la rétention à long terme de prototypes de bolus de petite taille applicables aux agneaux et aux brebis, sur un troupeau de Mérinos d’Arles dans un contexte pastoral méditerranéen avec transhumance estivale. Cet objectif incluait l’étude des effets du sevrage et d’un changement des conditions de pâturage sur la rétention des bolus.

Conduite d’élevage | Données d’élevage | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière