• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Génétique de la susceptibilité à la tremblante ovine

    VU TIEN KHANG J. (1), ELSEN J.M. (1), BARILLET F. (1), POIVEY J.P. (1), CLOUSCARD C. (2), LAPLANCHE J.L. (3), MILAN D. (2), SCHELCHER (4), LANTIER F. (5)

    (1) INRA, Station d’Amélioration Génétique des Animaux, BP 27,31326 Castanet-Tolosan Cedex

    (2) INRA, Laboratoire de Génétique Cellulaire, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex

    (3) Formation de Recherche Associée Claude Bernard "Neurochimie des Communications Cellulaires", Hôpital Saint-Louis, I, avenue Claude Vellefaux 75010 Paris

    (4) Ecole Nationale Vétérinaire, 23, Chemin des Capelles, 31076 Toulouse Cedex

    (5) INRA, Laboratoire de Pathologie Infectieuse et d’Immunologie, 37380 Nouzilly

    RESUME

    La tremblante est une maladie neurodégénérative fatale qui appartient au groupe des encéphalopathies spongiformes transmissible (EST). Elle peut se transmettre de manière naturelle ou expérimentale (par inoculation ou ingestion de tissus atteints). La susceptibilité des ovins à la tremblante expérimentale et naturelle est contrôlée par un gène majeur (Sip). Un candidat produit de ce gène est la "protéine prion" PrP qui joue un rôle central dans la pathogenèse des EST :une isoforme anormale de cette protéine codée par l’hôte s’accumule dans le cerveau des animaux atteints et se révèle constamment associée à l’infectivité. Des polymorphismes du gène PrP sont liés à la susceptibilité à la tremblante. Est-il possible de contrôler la tremblante par un programme de sélection ? Les animaux "résistants", qui ont une durée d’incubation allongée, pourraient constituer un réservoir d’infection pour les autres. Les animaux "résistants" à une souche de tremblante peuvent être sensible à une autre. Des recherches complémentaires sont donc nécessaires pour répondre à cette question.

    Télécharger le fichier PDF (377 ko)

    Voir tous les textes de : Barillet F. | Clouscard C. | Elsen J.M. | Lantier F. | Laplanche J. | Milan D. | Poivey J-P. | Schelcher F. | Vu Tien Khang J.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Génétique | Ovins à viande | Ovins laitiers | Santé animale

    Autres textes des

    3R 1995 - Séance :

    Actualité

    Indexation blup modèle animal chez les ovins allaitants 

    POIVEY J.P., TIPHINE L., BERNY F., JULLIEN E.

    Avec son cheptel allaitant qui s’alourdit, l’Irlande cherche des débouchés sur le Continent 

    CHOTTEAU P.

    La fibrosité des rations des ruminants 

    SAUVANT D., DULPHY J.P.

    Affiche • Former pour les filières bovines : un enjeu de partenariat pour les écoles d’ingénieurs et le monde professionnel  

    LOSSOUARN J., CHAPOUTOT P., MARIOJOULS C., ROGNON X., JAMARD J.M., LANGLOIS J.P.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés