Tous les textes des 3R

Reproduction

Caprins | Reproduction

Maîtriser la reproduction des chevrettes à contre-saison, quels résultats avec le traitement lumineux et l’effet bouc ?

S. GATEFF (1), B. LEBOEUF (2), C. DESEMERY (3), C. FOUILLAND (4), M. FRELETEAU (5), M.-P. GUILLON (6), C. JACQUEMET (6), F. JENOT (7), C. RAYNAUD (3)

(1) Chambre Régionale d’Agriculture de Poitou-Charentes, B.P. 50002, 86550 Mignaloux Beauvoir.

(2) INRA SEIA, 86480 Rouillé

(3) TED 16, La Tourette,16400 La Couronne

(4) Contrôle Laitier de la Vienne, 2139 route de Chauvigny, 86550 Mignaloux Beauvoir

(5) URCO, 2139 route de Chauvigny, 86550 Mignaloux Beauvoir

(6) Chambre Départementale d’Agriculture de la Vienne, B.P. 50001, 86550 Mignaloux Beauvoir

(7) Chambre Départementale d’Agriculture des Deux-Sèvres, B.P. 80004, 79231 Prahecq Cedex 1

RESUME

Une expérimentation en élevages a été mise en place en Poitou-Charentes en 2001 et 2002 pour proposer des références complémentaires sur la maîtrise de la reproduction des chevrettes en contre-saison ou avance de saison. Le protocole défini a pour objectif de déclencher la puberté par l’association du traitement photopériodique et de l’effet mâle avant la saillie naturelle ou la synchronisation hormonale des œstrus associée à l’insémination artificielle (semence congelée). L’activité ovarienne des chevrettes a été mesurée avant la mise à la reproduction : 31 % et 16% des chevrettes respectivement en 2001 et 2002 sont pubères avant la mise à la reproduction. 87 % et 73% des chevrettes non pubères respectivement en 2001 et 2002 ont répondu au traitement photopériodique et à l’effet mâle. Les taux de fertilité après saillie naturelle ont été de 69% (échographies en 2001) et de 67 % (mise bas en 2002). Les taux de mises bas après IA ont été de 32 % (sans effet mâle) et de 42 % (avec effet mâle). La fertilité à l’IA après traitement hormonal des chevrettes n’a pas été améliorée par l’administration préalable d’un traitement photopériodique et de l’effet mâle. Cette méthode présente cependant un réel intérêt en saillie naturelle pour permettre un bon regroupement des mise bas.

Caprins | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière