Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

Etude de la relation entre précocité sexuelle des génisses et croissance musculaire et poids testiculaire des taurillons en race Charolaise

MIALON MM. (1), RENAND G. (1), KRAUSS D. (2), MENISSIER F. (1)

(1)INRA, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas

(2)INRA, Domaine de Galles, 18520 Avord

INTRODUCTION

Dans un troupeau expérimental en race Charolaise, la puberté des génisses est déterminée par dosages sériques de la progestérone entre les âges de 11 et 20 mois. Après engraissement, les taurillons sont abattus à 15 ou 19 mois. Leur composition corporelle est estimée et leurs testicules sont pesés. Un total de 328 génisses et 358 taurillons, issus de 60 pères, a été contrôlé de 1989 à 1994. L’héritabilité des caractères relatifs la puberté n’est pas négligeable (h2=0,21-0,26), quoique nettement plus faible que celle des caractères de croissance ou d’abattage des taurillons (h2=0,39-0,50). Génétiquement, les génisses ayant un potentiel de croissance élevé ont tendance à être pubères plus jeunes. Il n’apparaît pas d’opposition génétique entre la croissance musculaire des taurillons et la précocité sexuelle des génisses. Le poids des testicules des taurillons est génétiquement indépendant de l’âge à la puberté des génisses.

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière