Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Pâturage | Reproduction

Influence de la conduite de la reproduction sur les résultats à l’insémination en période de pâturage.

A. MICHEL (1), C. PONSART (2), S. FRERET (2), P. HUMBLOT (2)

(1) AGIRE, La Crasvillerie - 50760 REVILLE

(2) UNCEIA, département R&D, 13, rue Jouët, BP65 - 94703 MAISONS-ALFORT

RESUME

L’effet de différents facteurs d’élevage sur les résultats à l’insémination (IA) a été quantifié à partir des données de 965 IA réalisées dans 48 troupeaux de races Normande et Prim’Holstein relevant de la compétence du centre d’insémination animale (CIA) AGIRE. Les fréquences et incidences des différentes situations après IA (gestation, mortalités embryonnaires précoces et tardives) et des IA à un mauvais moment du cycle ont été estimées à partir de dosages de progestérone et de PSPB (Pinto et al., 2000). Les effets significatifs en analyse univariée ont été testés à l’aide de modèles de régression logistique mixte multiple. Les résultats obtenus présentent une grande variabilité. L’incidence moyenne du taux de gestation à 70 jours est de 41,9 %, celles des mortalités embryonnaires précoces ou non-fécondations et des mortalités embryonnaires tardives sont respectivement de 37,8 % et 29,3 %. Enfin, 4 % des IA ont été réalisées au mauvais moment. La race et la production laitière à l’IA ont une influence significative sur les mortalités embryonnaires tardives qui sont plus fréquentes en Prim’Holstein qu’en Normande et chez les fortes productrices des deux races. Les tarissements de 55 à 75 jours sont associés à moins de mortalités embryonnaires précoces - non-fécondation alors que les intervalles détection des chaleurs- IA courts et le fait d’inséminer une vache Prim’Holstein expliquent une augmentation de l’incidence de ces dernières. Les inséminations réalisées en dehors de la période d’ovulation sont associées à de faibles manifestations des "chaleurs" et à des animaux avec un faible écart TB - TP. Ces résultats suggèrent que certains modes de conduite de la mise à la reproduction sont plus favorables que d’autres à une bonne fertilité des animaux en période de pâturage : insémination lorsque la vache est en dessous d’un certain niveau de production, contrôle des durées de tarissement, insémination suffisamment longtemps après la détection, meilleure surveillance des animaux à risque pour les fausses "chaleurs"...

Bovins laitiers | Pâturage | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière