Tous les textes des 3R

Reproduction

Ovins laitiers | Reproduction

Effets de la PMSG liés aux traitements répétés de synchronisation sur la reproduction ovine

BRICE G. (1), BODIN L. (2), REMY B. (3), MAUREL M.C. (4), BECKERS J.F. (3)

(1) Institut de l’Elevage, BP 18,31321 Castanet Tolosan

(2)INRA, SAGA, BP 27,31326 Castanet Tolosan

(3) Université de Liège, Physiologie de la Reproduction, B-4000 Sart-Tilman (Belgique)

(4) INRA, URA-CNRS 1291 PRMD, 37380 Nouzilly

RESUME

Les effets des anticorps anti-PMSG qui apparaissent à la suite de répétition de traitement de synchronisation (FGA + PMSG) ont été étudiés dans des troupeaux Lacaune lait où les brebis sont synchronisées et inséminées chaque année. Dans 7 troupeaux, un lot de femelles (n=100) a subi une prise de sang au début du traitement pour détecter les anticorps anti-PMSG par un dosage radio-immunologique ;le moment du pic de LH a été déterminé par une méthode ELISA (Reprokit-Sanofi) sur des échantillons de lait collectés 24,32,40 et 48 heures après le retrait des éponges ;un diagnostic de gestation a été réalisé par dosage de progestérone. Dans 2 troupeaux témoins qui n’utilisent jamais de traitement de synchronisation, un lot de brebis a subi une prise de sang au début de la lutte. Pour ces brebis le taux de liaison plasmatique de la PMSG radioactive a été très faible et en général inférieur au seuil de détection. Pour les brebis traitées chaque année, le taux de liaison a été très variable (?=4% ;80% des femelles <4% ;10% >12%) et a augmenté avec l’âge et le nombre de traitements préalables. Les brebis avec des taux de liaison élevés ont été moins nombreuses à avoir des pic de LH pendant la période d’observation, elles ont eu aussi de plus faibles taux de fertilité et prolificité l’œstrus induit.

Ovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière