Tous les textes des 3R

Pâturage

Bovins laitiers | Environnement | Systèmes d’élevage

Systèmes laitiers peu intensifiés de type herbager en Centre-Bretagne : analyse technique et environnementale

JOURNET M., RICHARD F.

INRA, Station de Recherches sur la Vache Laitière, 35590 Saint-Gilles

RESUME

L’étude concerne 12 exploitations laitières engagées dans un processus d’agriculture durable à base d’herbe (2/3 de la SAU dont 2/3 d’associations graminées -trèfle blanc) peu intensifié (1,32 UGB/ha SAU) et économe en intrants (724 kg de concentre par vache et par an pour une production de 6 515 kg de lait 4 %). L’analyse a porté sur la stratégie de conduite et d’alimentation au cours des 12 mois de l’année, la mesure de la valorisation (exprimée en UFL) des ressources fourragères et l’appréciation des risques de pollution par la quantification des rejets azotés fécaux et urinaires. La grande diversité des systèmes et pratiques rencontrés a conduit à identifier 4 types : 1/ tout-herbager extensif, 2 /herbager extensif économe, 3/ herbager semi intensif économe, 4/ conventionnel semi intensif. Parmi les types herbagers, le type 3 semi intensif et économe développe une stratégie de valorisation élevée (par animal, par hectare et par litre de lait) de l’herbe pâturée à base de trèfle blanc (58 % des apports énergétiques) sur une longue période de l’année, caractérisée par un chargement moyen, une production élevée de lait, un faible niveau de complémentation, mais aussi par un niveau élevé de rejets azotés par hectare de SAU.

En revanche, le type 2, en associant une conduite extensive de l’herbe et des fourrages conservés à un faible niveau de complémentation, réduit les performances laitières en dessous des potentialités des animaux malgré un niveau faible de chargement. Il permet une valorisation efficace des fourrages (par kilogramme de lait) mais une valorisation faible à l’hectare. Il occasionne un niveau de rejets par hectare très faible équivalent à 60 % de celui des types semi intensifs, herbager ou conventionnel.

Les risques de pollution par les pesticides sont faibles dans tous les types herbagers en raison de la faible importance du maïs. Certaines stratégies mises en œuvre en système herbager pour améliorer leur efficacité ont été identifiées.

Bovins laitiers | Environnement | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière