• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Le marché des bovins maigres en 1995 : une offre en progression et en diversification face à une demande tout aussi diversifiée

    G. COTTO, J.-L. ROUQUETTE

    Institut de l’Elevage, Département Economie des Filières et de l’Exploitation-GEB, Paris 149,rue de Bercy 75595 Paris Cedex 12

    RESUME

    Le fort accroissement du troupeau allaitant depuis 10 ans, dopé par la mise en œuvre de la nouvelle PAC, a conduit à une forte hausse du nombre d’animaux d’élevage mis sur le marché, qui ont aisément trouvé des débouché à I’exportation jusqu’en 1995. C’est que l’offre française est tr&s diverse en races, catégories, poids, et se décline tout au long de l’année. Elle a eu tendance à s’alourdir avec le développement de « la repousse ». Les Italiens ont été preneurs de ces animaux plus lourds. Dotés souvent d’ateliers de grande dimension, ils combinent les races et les catégories d’animaux tout au long de l’année, pour s’aligner sur les demandes de leurs différents clients. Celles-ci sont en effet dans diverses en Italie, des GMS en progression dans le Nord, qui représentent maintenant plus de 40 % des ventes au détail, aux bouchers traditionnels du Sud. Mais l’écart de valorisation entre les viandes haut de gamme issues d’animaux du troupeau allaitant et les viandes issues de jeunes bovins laitiers a fortement diminué, même si la demande du consommateur d’animaux de qualité est de plus en plus sensible. Pour leur part, les Espagnols, producteurs de carcasses légères (« temeras » de 230 kg, añojos »de 290 kg) ont été preneur d’animaux meilleur marché, broutardes femelles légères et veaux femelles laitiers ou croisés. Le devenir des productions bovines en Italie et en Espagne, conduites grâce à l’ensilage de maïs en Italie et aux céréales en Espagne, est fortement dépendant de l’évolution des consommations de viande dans ces pays. Ceci était vrai début 1996, la crise BSE en Europe pose le problème avec une acuité accrue. Ces productions sont aussi soumises à l’avenir des harmonisations fiscale et monétaire dans l’Union européenne.

    Télécharger le fichier PDF (311.7 ko)

    Voir tous les textes de : Cotto G. | Rouquette J.L.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Economie

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés