• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Les rotaviroses du veau : vaccination et protection passive

    COHEN J.

    Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires, INRA, 78350 Jouy-en-Josas, France

    RESUME

    Les gastro-entérites à Rotavirus restent un problème majeur dans les élevages. Depuis la mise en évidence du virus et les premiers vaccins, des progrès considérables ont été accomplis sur les méthodes de diagnostic, de prévention, et sur la connaissance intime du virus. Divers facteurs peuvent moduler la gravité des symptômes : l’âge des veaux, la dose infectante, le statut immunitaire, une mauvaise transmission de l’immunité passive, la présence d’autres entéropathogènes. Il est possible également que les conditions d’élevage, l’alimentation influencent la gravité de la maladie. Aussi, une méthode pour arrêter ou prévenir les rotaviroses consiste à tenter de réduire les possibilités d’exposition des jeunes veaux aux virus en optimisant Ies conduites d’élevage. Une autre stratégie est fondée sur l’élévation du niveau de l’immunité active et de l’immunité passive des animaux sensibles. Expérimentalement, il a été montré que la protection active des veaux est difficile réaliser en présence de l’immunité maternelle et, en revanche, qu’il est possible d’assurer une protection passive en administrant aux veaux une dose suffisante d’anticorps spécifiques. Les vaccins actuellement disponibles en France visent à élever le titre en anticorps spécifiques dans le colostrum et dans le lait. Nous discuterons de leur efficacité et des perspectives d’amélioration.

    Télécharger le fichier PDF (339.2 ko)

    Voir tous les textes de : Cohen J.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

    Autres textes des

    3R 1996 - Séance :

    Pathologie

    Vaccination contre les colibacilles entérotoxinogènes du veau 

    CONTREPOIS M.

    Place d’un vaccin dans la lutte contre les maladies parasitaires en élevage. Exemple de la fasciolose et de l’hypodermose 

    CHAUVIN A., MOREAU E., BOULARD C.

    Elevage des veaux et risques de mortalité et de troubles de santé en exploitations laitières 

    FOURICHON C., SEEGERS H., BEAUDEAU F.

    Utilisation des vaccins IBR, délété gE, dans les programmes de lutte contre I’IBR - Cas pratiques en élevages 

    MASCARON L., THIBAULT J.C., AUER S., KRETZDORN D., SCHMEER N., DELLAC B.

    Chlamydiose abortive et vaccination 

    SOURIAU A., DE SA C., RODOLAKIS A.

    Salmonella abortusovis, souche Rv6, véhicule vaccinal pour les ovins et les caprins 

    BOURGOGNE A., SANCHIS R., HOFNUNG M., PEPIN M. 

    Affiche • Plus qu’un effet additionnel : l’infection combinée avec le virus RSB et BVD produit des effets synergiques 

    POLLREIZ J.H., KEUING C.L., MAILLARD R.

    Affiche • Vaccination contre les salmonelles animales 

    BERNARD S.

    Affiche • Elevage du prétroupeau et mesures de maîtrise du parasitisme en exploitations bovines laitières 

    FOURICHON C., CHAUVIN A., SEEGERS H., GUERDER F., L’HOSTIS M.

    Affiche • Effets des mammites non cliniques sur la production des vaches laitières 

    HORTET P., SEEGERS H., BEAUDEAU F., FOURICHON C.

    Affiche • Incidence des infections et du degré d’inflammation de la mamelle sur la production laitière chez la chèvre 

    DE CREMOUX R., BERNY F., BAUDRY C., MENARD J.L.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés