Tous les textes des 3R

Pathologie

Caprins | Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction | Santé animale

Chlamydiose abortive et vaccination

SOURIAU A., DE SA C., RODOLAKIS A.

INRA, Station de Pathologie Infectieuse et Immunologie, 37380 Nouzilly

RESUME

Chlamydia psittaci provoque chez les petits ruminants différentes pathologies. Les avortements sont les manifestations cliniques les plus fréquentes, les plus dangereuses pour la santé humaine, surtout pour les femmes enceintes, et celles dont les conséquences économiques sont les plus importantes. Le diagnostic est réalisé par bactérioscopie associée un test sérologique. La transmission de la maladie a lieu essentiellement au moment de l’avortement, bien que la maladie se transmette également sexuellement. Les vaccins tués adjuvés permettent de limiter le nombre d’avortements, mais ne diminuent pas l’excrétion des chlamydia ni le niveau d’infection dans le troupeau. Leur utilisation systématique entraîne la sélection de variants contre lesquels le vaccin n’est plus efficace. Nous avons mis au point un vaccin vivant composé d’un mutant thermosensible. Ce vaccin prévient les avortements et l’excrétion des chlamydia. Un nouveau vaccin aussi efficace que le vaccin vivant mais permettant le dépistage des animaux infectés même dans les troupeaux vaccinés est à l’étude.

Caprins | Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière