• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Elevage des génisses laitières et performances ultérieures

    TROCCON J.L.

    INRA, Station de Recherches sur la Vache Laitière, 35590 Saint-Gilles

    RESUME

    Les études disponibles montrent l’importance du gain de poids réalisé par les génisses à différentes périodes de leur phase d’élevage sur leur productivité globale durant leur carrière de vaches laitières. Pour des vêlages précoces (2 ans) dans les races de grand format, la croissance des génisses dans la première année doit atteindre 700 à 800 g/j pour assurer le développement de la fonction de reproduction (puberté, fertilité) et de la glande mammaire dont dépend la production laitière. A partir de 1an environ, le gain de poids vif affecte positivement le développement au premier vêlage et la production laitière tant que l’état d’embonpoint reste inférieur à 4, soit environ 800 g/j pour des vêlages précoces (2 ans), et 500 g/j pour des vêlages tardifs (3 ans). Des essais récents avec des génisses à haut potentiel laitier (7-8000 kg) semblent montrer la possibilité de gains prépubères d’environ 900g/j et I’aptitude de la mamelle à une croissance compensatrice. En effet, les conséquences négatives sur la production laitière des vaches primipares seraient limités et en contradiction avec des résultats antérieurs obtenus avec des génisses àpotentiel laitier plus faible (environ 5000 kg). Sauf de la naissance à l’âge de 4 à 6 mois, des gains de poids vif excessifs en phase d’élevage réduisent la longévité des vaches. En fonction de ces éléments, des recommandations pondérables sont proposées pour toutes les races pour des âges au premier vêlage qui varient de 24 à 36 mois dans les conditions d’élevage françaises.

    Télécharger le fichier PDF (745.9 ko)

    Voir tous les textes de : Troccon J.L.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Alimentation | Bovins laitiers | Conduite d’élevage

    Autres textes des

    3R 1996 - Séance :

    Élevage des jeunes

    Recommandations et stratégies alimentaires des chevrettes destinées au renouvellement du troupeau laitier 

    MORAND-FEHR P., BROQUA C., BAS P., LEFRILEUX Y.

    Protéines végétales dans les aliments d’allaitement : aspects nouveaux en matière de digestion et de pathologie digestive 

    LALLES J.P., TOULLEC R.

    Influence du niveau de croissance de génisses Charolaises et Limousines sur leur carrière de reproductrices 

    GRENET N., DOZIAS D.,BILLANT J.

    Effet de la conduite alimentaire sur le développement et l’âge à la puberté de génisses Limousines et Salers 

    D’HOUR P., PETIT M., GAREL J.P.

    Utilisation d’un mélange fermier comme aliment concentré dès le démarrage du veau d’élevage 

    POTTIER E., TROCCON J.L., LEPICHON D.

    La relation mère-jeune au cours de la période périnatale chez les ruminants : comparaisons interspécifiques 

    NOWAK R.

    Importance du mode d’élevage dans le jeune âge ou lors du sevrage sur l’établissement des relations homme-animal chez les bovins allaitants et chez les caprins 

    BOIVIN X., GAREL J.P., LE NEINDRE P.

    Influence du mode d’élevage des agnelles de renouvellement sur leur comportement au pâturage et leurs performances zootechniques 

    LECRIVAIN E., ABREU Da SILVA M., DEMARQUET F., USSEUR J.

    Affiche • Influence de la supplémentation en Smartamine M sur la vitesse de croissance des génisses d’élevage 

    ROBERT J.C., SLOAN B.K., JOUAN N., MATHE J.

    Affiche • Illustration des enseignements obtenus par l’exploitation d’une base de données sur les performances des génisses laitières. 

    BOIS M., CORMIER H., LOISEL J., MENJON P.

    Affiche • Croissance de génisses Salers et performances en première lactation dans un système de vêlages de printemps 

    LASSALAS J., AGABRIEL J., PETIT M.

    Affiche • Alimentation des chevrettes d’élevage sur pâturage de luzerne 

    LEFRILEUX Y., VAN QUACKEBEKE E.

    Affiche • Le colostrum et l’attachement de l’agneau nouveau-né à sa mère 

    GOURSAUD A.P. , NOWAK R.

    Affiche • Comparaison de deux méthodes de sevrage tardif chez des ovins à viande : conséquences psychosociologiques et parasitologiques 

    ORGEUR P., MAVRIC N., BERNARD S., YVORE P., NOWAK R., SCHAAL B., LEVY F.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés