Tous les textes des 3R

Génétique et qualité - Génétique

Génétique | Ovins à viande | Qualité viande

L’échographie, alternative à la coupe de carcasses dans le testage des aptitudes bouchères

PRAUD J.P. (1), BOUIX J. (2), PERRET G. (3)

(1) Institut de l’Elevage, boulevard des arcades, 87060 Limoges cedex 2

(2) INRA SAGA, BP27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex

(3) Institut de l’Elevage, BP 42118 -31321 Castanet Tolosan cedex

INTRODUCTION

Une noix de côtelette bien développée est un élément important dans la valorisation des carcasses ovines. Ce caractère a été mesuré pendant plus de 20 ans, dans le cadre des programmes d’évaluation sur descendance des races ovines à viande, par la station nationale de Berry-Test, sur photographies de coupes transversales d’un échantillon de carcasses. Après l’arrêt d’activité de cette station en 2002, le maintien de cette mesure coûteuse en terme de dépréciation de la carcasse et exigeant de bonnes conditions de travail en abattoir, a été remis en question par les deux unités de sélection qui reprenaient cette fonction de testage. Il est alors apparu judicieux d’approcher ce caractère sur animal vivant par échographie selon la méthodologie utilisée dans les Stations de Contrôle Individuel (SCI) de jeunes béliers. Une comparaison des résultats obtenus par les deux méthodes avait déjà été effectuée lors de la série 17 de Berrytest en 1990 sur un échantillon de 388 agneaux. Le résultat majeur était la corrélation génétique de 0,74 entre épaisseur de muscle mesurée par échographie et sur la coupe de carcasse. L’objectif de l’étude présentée ici était de vérifier ce résultat dans les conditions diversifiées actuelles du testage, de façon à valider éventuellement l’échographie comme mesure du développement de la noix de côtelette.

Génétique | Ovins à viande | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière