Tous les textes des 3R

Santé

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

Evolution de la courbe épidémique de l’encéphalopathie spongiforme bovine en Belgique et en Pologne basée sur la distribution d’âge des cas au moment de la détection

SAEGERMAN C. (1), POLAK M. (2a), SPEYBROECK N. (3), VANOPDENBOSCH E. (4), SKUBLICKI P. (2b), WILESMITH J. (5), BERKVENS D. (3)

(1) Faculté de médecine vétérinaire, Université de Liège, Boulevard de Colonster, 20, B42, B- 4000 Liège, Belgique

(2) National Veterinary Research Institute (a) et General Veterinary Inspectorate (b), 24-100 Pulawy, Poland

(3) Institute for Tropical Medicine, Nationalestraat 155, B-2000 Anvers, Belgique

(4) Centre d’Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERVA), Groeselenberg, 99, B-1180 Bruxelles

(5) Veterinary Laboratories Agency, New Haw, Addlestone, Surrey, KT15 3NB, United Kingdom

INTRODUCTION

Les encéphalopathies spongiformes transmissibles sont des maladies neuro-dégénératives caractérisées par une longue période d’incubation comparée à la vie des espèces hôtes ; l’archétype est la tremblante du mouton (Lasmézas, 2003). L’intérêt pour ces maladies a augmenté suite à l’apparition de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en 1986. Maintenant, l’évolution de l’incidence de l’ESB est en déclin dans beaucoup de pays mais il est difficile de l’interpréter car les cas d’ESB proviennent de réseaux d’épidémio-surveillance active et passive de qualité variable et l’ESB reste un événement rare dans la plupart des pays. Dans ce contexte, le choix d’un indicateur épidémiologique simple, robuste et fiable est crucial.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière