• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Adaptation des techniques G.P.S. à l’étude de la localisation d’herbivores domestiques au pâturage

    F. DECUQ (1), J.P. BRUN (2), H. DUBROEUCQ (1), M. THERIEZ (1), D. MICOL (1)

    (1) INRA Clermont Ferrand-Theix, LA.H.M, 63122 St Genès Champanelle

    (2) INRA Clermont Ferrand-Theix, D.E.N.A, 63122 St Genès Champanelle

    INTRODUCTION

    La localisation des animaux au pâturage, par observations visuelles directes, ne permet pas d’assurer facilement un nycthémère complet, nécessite une main d’œuvre importante pour la saisie sur le terrain et la mise en forme de données souvent discontinues et offre une précision absolue relativement faible. Après avoir testé différentes techniques de localisation (radio goniométrie, argos), nous avons élaboré une méthodologie de repérage adaptée à de gros herbivores domestiques pâturant une estive (80 ha) de moyenne montagne (1000 m) de la Chaîne des Puys (63). L’objectif de cette méthode est de permettre le suivi précis et continu du sujet équipé, et ce de façon autonome. Le système « G.P.S » (Global Positioning System) qui offre actuellement le meilleur service (couverture, précision, fréquence, continuité et coût) a été retenu. Son fonctionnement repose sur la mesure du temps de trajet de messages radios électriques reçus par des récepteurs situés A la surface de la terre, provenant de satellites, dont la position est connue avec une grande exactitude. L’utilisation de ce système, a été élargie aux applications civiles avec des performances volontairement dégradés ( 50 mètres dans 66 % des cas). Pour annuler les effets de ce brouillage volontaire, nous utilisons un récepteur fixe en position connue (référence) permettant le calcul d’un terme correcteur qui applique au mobile (animal) en améliore fortement la précision. Le terme correcteur calculé à partir de la référence est applique à tous les récepteurs mobiles car ceux-ci, situés dans la même zone de réception utilisent les mêmes satellites. Cette utilisation de GPS est dite en mode « différentiel ».

    Télécharger le fichier PDF (78 ko)

    Voir tous les textes de : Brun J-P. | Decuq F. | Dubroeucq H. | Micol D. | Thériez M.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Identification - Automatismes | Pâturage | Ruminants (général)

    Autres textes des

    3R 1997 - Séance :

    Cervidés

    L’élevage de cervidés en France : Métropole et Outre-mer 

    A. BRELURUT, P. CHARDONNET, M. BENOIT

    Effets de la photopériode chez les cervidés. Conséquences pour l’élevage 

    J. THIMONIER, M. THERIEZ

    Caractérisation des carcasses et des muscles de cerfs d’âge et de sexe différents 

    D. MICOL, B. PICARD, A. BRELURUT, M. THERIEZ

    Disponibilité spatiale au pâturage, contraintes sociales et croissance de jeunes biches 

    F. BLANC, M. THERIEZ

    Affiche • Troubles toxicologiques chez des chevreuils et des cerfs pâturant du colza graine 

    S. PRACHE, A. BRELURUT, M. VERDIER , M. THERIEZ

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés