Tous les textes des 3R

Alimentation

Aliment concentré | Alimentation | Ovins à viande

Utilisation de mélanges fermiers à base d’orge et de pois pour la finition d’agneaux

DELMOTTE C. (1), ARTOISENET P. (2), VANDIEST P. (3)

(1) RW, DGA, Développement et Vulgarisation, 12 Rue des Champs Elysées, B-5590 Ciney

(2) 29 Drève de Jette Foolz, B-5022 Cognelée (3) FICOW, 47 Chaussée de Namur, B-5030 Gembloux

INTRODUCTION

L’utilisation de céréales produites à la ferme est aujourd’hui une pratique courante en finition d’agneaux. La source protéique est alors souvent un complémentaire azoté du commerce (CAMV) à base de soja, qui comprend un apport minéral (CMV) destiné à rééquilibrer le rapport Ca / P du mélange et à prévenir les problèmes de lithiase. L’utilisation de protéagineux indigènes est rarement envisagée, notamment à cause de leur prix de revient relativement élevé, conséquence de la politique agricole à l’égard de ces cultures. Cette pratique peut cependant s’avérer aujourd’hui plus éthique, plus responsable, plus conforme aux souhaits du consommateur et ainsi correspondre aux aspirations de certains éleveurs et de certaines filières (Delmotte et Rampanelli, 2006). Les présents essais ont pour but de tester l’utilisation de pois en complément à de l’orge (formes entières), pour la finition d’agneaux d’herbe et de bergerie.

Aliment concentré | Alimentation | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière