Tous les textes des 3R

Bien-être

Bien-être - Comportement | Ovins à viande

Effet de la réactivité émotionnelle au moment du sevrage sur le stress à l’abattage chez les ovins

DEISS V. (1), LIGOUT S. (1), BOUIX J. (2), FOULQUIE D. (3), TERLOUW C. (1), BOISSY A. (1)

(1) INRA UR 1213 HERBIVORES ? 63122 Saint-Genès Champanelle

(2) INRA SAGA, BP 52627, 31326 Castanet-Tolosan

(3) INRA UE LaFage, 12250 Roquefort-sur-soulzon

INTRODUCTION

Bien que les attentes sociétales en matière de bien être animal soient de plus en plus prises en compte en élevage, ces préoccupations restent limitées lors des opérations généralement stressantes de transport et d’abattage des animaux. Par ailleurs, l’impact négatif des réactions de stress sur les qualités des viandes étant connue, la réduction de l’inconfort des animaux à l’abattage permettrait d’améliorer la qualité des produits finaux en plus de répondre aux préoccupations éthiques de la société. La période pré abattage impose à l’animal des contraintes d’origines physiques (jeûne, fatigue, douleurs liées à des heurts ou des coups) ou psychologiques (séparation, mélanges d’animaux non familiers, nouveauté, contact avec l’homme) qui sont à l’origine des réactions de stress. A ces contraintes, s’ajoute la réactivité émotionnelle propre à l’animal, qui se définit par la propension à réagir plus ou moins fortement aux contraintes (Boissy 1998). L’objectif de cette étude est de relier les réponses de stress à l’abattage aux profils réactionnels établis en élevage afin d’identifier des indicateurs prédictifs des réactions de stress à l’abattage et de mieux comprendre les évènements contribuant significativement au stress.

Bien-être - Comportement | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière