Tous les textes des 3R

Ingestion

Alimentation | Fourrage | Ingestion | Ruminants (général)

Maximiser l’ingestion de fourrages par les ruminants : maîtrise des facteurs liés aux animaux et à leur conduite

FAVERDIN P. (1), AGABRIEL J. (2), BOCQUIER F. (3), INGRAND S. (2)

(1) INRA, Station de Recherches sur la Vache Laitière, 35590, St-Gilles

(2) INRA, Laboratoire Adaptation des Herbivores aux Milieux, 63122 St-Genès-Champanelle

(3) INRA, Laboratoire Sous Nutrition des Ruminants, 63122 St-Genès-Champanelle

RESUME

La connaissance des facteurs de variation de la capacité d’ingestion (CI) liés à l’animal permet de choisir les méthodes d’élevage et les stratégies de complémentation les mieux adaptés pour maximiser l’ingestion de fourrages et prévoir l’impact des consommations sur les performances. La première partie de cette revue fait le point des mécanismes physiologiques impliqués dans le contrôle de l’ingestion et de sa régulation. La notion d’échelle de temps est mise en relief pour bien différencier les actions. à court terme les mécanismes du contrôle de la prise alimentaire gèrent l’opposition motivation à consommer vs processus de rassasiement. L’équilibre se créé pour fournir des nutriments à l’organisme suivant ses besoins en privilégiant le maintien de son intégrité (homéostasie). A plus long terme, l’ingestion se régule suivant les niveaux de production d’une part, et celui des réserves corporelles et de leur utilisation d’autre part. La seconde partie décrit les principaux facteurs de variations de la CI liés aux caractéristiques des animaux, poids, âge, cycle de production, état d’engraissement, en montrant le lien avec les mécanismes envisagés auparavant. L’amélioration génétique de la CI est aussi évoquée compte tenu de la valeur moyenne de son héritabilité (h2 = 0,5). La troisième partie fait le point de l’impact des conduites d’élevage sur la consommation de fourrages. La complémentation énergétique et azotée, lorsqu’elle est bien raisonnée, permet d’optimiser leur ingestion, sans pour autant chercherà maximiser les performances. Le mode de distribution de la ration et la manière d’alloter n’ont d’effets que lorsque l’adaptation du comportement alimentaire individuel ne peut se réaliser.

Alimentation | Fourrage | Ingestion | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière