Tous les textes des 3R

Valeur des Aliments - Rationnement

Alimentation | Fourrage

Maximiser l’utilisation des fourrages par l’amélioration génétique de la valeur agronomique et de la valeur alimentaire des variétés

BARRIERE Y., HAZARD L., EMILE J.C., GHESQUIERE M., JULIER B., MOUSSET C., HEBERT Y.

INRA, Station d’Amélioration des Plantes Fourragères, 86600 Lusignan

RESUME

L’amélioration génétique des plantes fourragères est une voie majeure pour répondre aux défis posés par l’entrée de l’élevage dans les conditions de la concurrence mondiale d’une part, et dans la gestion écologique des territoires d’autre part. Des progrès significatifs ont été réalisés en amélioration de la productivité, de sa régularité et de sa répartition au cours de la période de végétation, avec une amélioration plus que notable de l’état sanitaire des cultures, de leur pérennité et de leur résistance aux aléas en végétation comme la verse. Des travaux sont entrepris sur l’amélioration de la valorisation des intrants, eau et azote. L’amélioration génétique de la valeur alimentaire a aussi montré son efficacité sur chacune des espèces étudiés en maïs, luzerne ou graminées. Le choix d’un génotype de bonne ingestibilité et/ou digestibilité conduit à une amélioration pratiquement gratuite de la production de lait, qui varie selon les génotypes et les espèces de 1 à 3 kg de lait standards. La possibilité de réduction de la complémentation que ces variétés de fourrage amelioré permettent, correspond à une économie en aliment voisine de 0,10 F par litre de lait produit. Des progrès importants sont en cours sur l’amélioration spécifique des variétés de graminées pour leur aptitude la pâture, ou aux successions d’utilisation en pâturage et en fauche.

Alimentation | Fourrage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière