Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

Effet d’un apport oral de composés aromatiques sur la valeur azotée d’une ration à base d’ensilage de maïs chez la vache laitière

NOIROT V. (1), MONTEILS V. (2), BAYOURTHE C. (2)

(1) Phodé, Z.I. Albipôle,81150 Albi-Terssac

(2) INRA, Université de Toulouse, UMR1289, Tissus animaux, Nutrition, Digestion, Ecosystème et Métabolisme, Chemin de Borde-Rouge-Auzeville, BP 52627, F-31326 Castanet-Tolosan Cedex ; INPT-ENSAT, F-31326 Castanet-Tolosan Cedex, ENVT, F-31076 Toulouse Cedex 3

INTRODUCTION

Certaines molécules aromatiques, de la famille des phénols et des aldéhydes notamment, issues d’huiles essentielles (HE) sont dotées d’un fort pouvoir antimicrobien, démontré sur divers types de bactéries y compris les bactéries du rumen (McIntosh et al., 2003). La plupart des travaux, conduits in vitro, ont montré que les HE avaient la capacité de modifier les fermentations ruminales. In vivo, les données concernant l’effet des HE sur l’utilisation de la ration chez le ruminant sont rares. L’étude in vivo présentée s’appuie sur la réalisation de bilans azotés qui ont permis d’estimer les valeurs PDI d’une ration complémentée ou pas avec des composés aromatiques (Oléobiotec®, Phodé, France).

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière