Tous les textes des 3R

Reproduction : Aspects mâle

Reproduction | Ruminants (général)

Facteurs influant sur la fertilité des mammifères domestiques mâles

COURTENS JL., ALENCAR A., GATTI J.L., DACHEUX F., DACHEUX J.L., GUERIN Y.

INRA PRMD, 37380 Nouzilly, France et Université François Rabelais, Tours

RESUME

Le nombre et la qualité des spermatozoïdes dependent de facteurs testiculaires, de la maturation épididymaire, de la composition du plasma séminal et de la capacitation finale dans les voies génitales femelles. Dans des conditions physiologiques normales, la production testiculaire est sensible à la température, aux chocs traumatiques et aux antibiotiques. Elle dépend de facteurs génétiques tel le nombre de cellules de Sertoli par testicule. La saison de naissance et les rendements des divisions et des différenciations des cellules germinales sont d’autres facteurs considérer. Le spermatoïde testiculaire est peu mobile et incapable de se lier à l’ovocyte. Il le deviendra dans l’épididyme qui, outre son rôle de réservoir, assure la maturation qui modifie la composition des membranes cellulaires. La compaction des noyaux, amorcée dans le testicule et poursuivie dans l’épididyme, est fixée provisoirement par les sécrétions de la prostate. Le plasma séminal apporte également les substrats nécessaires à la mobilité et initie une dégradation programmée de la membrane plasmique (capacitation). La fréquence des collectes influe sur la qualité du plasma séminal et indirectement sur celle des spermatozoïdes. La conservation des gamètes devrait idéalement ralentir la cascade d’évenements cellulaires qui conduisent soit à la fécondation soit à la mort cellulaire. Des milieux de conservation à l’état liquide ou solide prenant en compte les paramètres connus de la physiologie cellulaire sont actuellement développés.

Reproduction | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière