Tous les textes des 3R

Reproduction : Aspects femelle

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Reproduction

Amelioration de la fertilité à l’oestrus induit chez les vaches allaitantes lors de vêlage d’automne par l’association PRID + PGF2α

J-P. MIALOT (1), E. GROSBOIS (1), C. PONSART (1), M.E. ROUX (1), Ch. GIPOULOU (2a), J.L. BIHOREAU (2b), F. DELETANG (3)

(1) Ecole Vétérinaire d’Alfort, LEGSA. 7 av. du Gal de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex (France)

(2) DMV, GTV, (a) 81 100 Castres (France) - (b)85120 La Châtaigneraie (France)

(3) SANOFI SNA, ZI La Ballastière, BP 126, 33501 Libourne Cedex (France)

INTRODUCTION

Il est classique chez les vaches allaitantes d’utiliser les progestagènes pour synchroniser les chaleurs car un fort pourcentage d’animaux présente généralement de l’anoestrus au moment de la mise en oeuvre du traitement lors de vêlage d’hiver. En revanche, dans les conditions normales d’entretien, le pourcentage de cyclicité est élevé lors de vêlage d’automne ; c’est ce que nous avions observé dans un essai en Vendée (Mialot et al., 1996) et le traitement avec les progestagènes et la PMSG avait donné de mauvais résultats, comparativement à ceux enregistrés en hiver en Bourgogne. Ceci nous a conduit à tester l’intérêt de l’association PGF2α et progestérone pour synchroniser les vaches de plusieurs races en fin d’automne et en début d’hiver.

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière