Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Complémentation | Ovins à viande | Pâturage | Qualité des produits | Qualité viande

Incidence d’un apport en graines de lin chez la brebis et l’agneau sur les performances et le profil en acides gras de la viande d’agneaux élevés en bergerie ou au pâturage.

P. RONDIA (1), Ch. DELMOTTE (2), F. DEHARENG (3), D. MAENE (3), J-F. TOUSSAINT (4), N. BARTIAUX-THILL (1)

(1) Ministère de la Région Wallonne, Centre de Recherches agronomiques, Département Productions et Nutrition animales, 8 rue de Liroux, B-5030 Gembloux (Belgique)

(2) Ministère de la Région Wallonne, Direction du Développement et de la Vulgarisation, 12 rue des Champs Elysées, B-5590 Ciney (Belgique)

(3) Faculté d’ingénierie biologique, agronomique et environnementale, Université catholique de Louvain, 2 (boite 1) Croix du Sud, B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique)

(4) Centre d’Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques - Uccle, Section de Virologie Générale, 99 Groeselenberg, B-1180 Bruxelles (Belgique)

RESUME

Deux essais ont été menés en bergerie ou au pâturage en vue d’étudier l’impact d’un apport en graines de lin extrudées dans la ration des brebis et / ou des agneaux sur les performances zootechniques et le profil en acides gras de la viande d’agneau. Les facteurs pris en compte pour l’interprétation des résultats sont le régime de l’agneau, le régime de la brebis et le sexe. L’herbe au pâturage et l’apport de graines de lin chez l’agneau augmentent significativement les proportions de C18 : 3 n-3 et des acides linoléiques conjugués (CLA) et diminuent le rapport des acides gras polyinsaturés (AGPI) n-6 / n-3. La complémentation des brebis avec de la graine de lin, en période d’allaitement, influence sensiblement la composition en acides gras de la viande des agneaux lorsque la durée de cette complémentation est suffisamment longue (au moins les 2 / 3 de la durée de vie de l’agneau) et lorsque le moment d’abattage des agneaux n’est pas trop éloigné du sevrage (inférieur à 6 semaines). Chez les agneaux mâles, la proportion en C18 : 3 n-3 et en AGPI de la viande a tendance à être plus importante. En bergerie, la viande des agneaux mâles présente une proportion en CLA sensiblement plus élevée que celle des femelles (1,18 vs 0,94 g / 100g d’AG).

Complémentation | Ovins à viande | Pâturage | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière