Tous les textes des 3R

Alimentation I

Alimentation | Bovins laitiers | Qualité lait

Effet de la nature des nutriments énergétiques (acide propionique, glucose ou amidon) sur la production et la composition du lait chez les vaches laitières

HURTAUD C., RULQUIN H.

INRA, Station de Recherches sur la Vache Laitière, 35590 Saint-Gilles

RESUME

Les effets de la nature des nutriments énergétiques (acide propionique, glucose ou amidon partiellement hydrolysé) sur la production et la composition du lait ont été étudiés au cours d’un essai mené avec 4 vaches fistulées selon un schéma expérimental en carré latin 4 x 4. Les vaches recevaient soit une perfusion d’un mélange d’acides gras volatils (témoin) ou d’acide propionique dans le rumen, soit une perfusion de glucose ou d’amidon dans le duodénum, en complément d’un régime à base d’ensilage d’herbe. Les 4 traitements étaient isoénergétiques et isoazotés. Seule la perfusion d’acide propionique a provoqué une modification du profil en acides gras volatils du rumen (+ 5 points d’acide propionique). La production laitière n’a pas été modifiée significativement par les perfusions de nutriments énergétiques. Les 3 perfusions ont entrainé une modification significative du taux protéique (+1.8 gkg avec la perfusion d’amidon) et ont eu tendance à augmenter la production de protéines (+ 63 g/j avec la perfusion de glucose, P < 0.10). L’énergie apportée sous forme d’acide propionique ou de glucose pourrait avoir amélioré l’utilisation métabolique de l’azote avec ce type de régime pauvre en amidon. Les perfusions d’acide propionique et de glucose (ou d’amidon) ont provoqué une chute importante du taux butyreux (jusqu’à -4.2 g/kg avec la perfusion de glucose) et de la production de matières grasses (-155 g/j avec la perfusion d’amidon) mais ont affecté de manière différente la composition en acides gras du lait (quantité plus importante des acides gras moyens et moins d’acides gras en C18 avec la perfusion de glucose). Le mécanisme responsable de la baisse des matières grasses avec ces 2 types de nutriments, l’un glucoformateur et l’autre générateur direct de glucose dans l’intestin semble donc différent.

Alimentation | Bovins laitiers | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière