Tous les textes des 3R

Alimentation III

Aliment concentré | Alimentation | Ruminants (général)

Potentialités du tourteau de colza pour l’engraissement des ruminants : performances zootechniques, sécrétions hormonales et devenir des substances antinutritionnelles

MANDIKI S.N.M. (1), BISTER J.L. (1), DERYCKE G. (1), MABON N. (2), WATHELET J.P. (2), MARLIER M. (2), PAQUAY R. (1)

(1) Faculté Universitaires Notre-Dame de la Paix, Physiologie Animale, 61, rue de Bruxelles, 8-5000 Namur, Belgique

(2) Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques, Unité de Chimie générale et organique, Passage des Déportés 2, 8-5030 Gembloux, Belgique

RESUME

Une vaste étude comparative a été entreprise en vue d’optimiser l’incorporation des tourteaux de colza dans les rations pour ruminants en croissance-engraissement. Des proportions croissantes de tourteaux de colza industriels ont été comparées dans les rations d’agneaux (0, 10, 15,20,25, 30 et 40 %) et des taurillons (0, 10, 20 et 34 %). Les résultats de deux essais conduits sur agneaux montrent que les performances zootechniques ne sont pas altérées par l’ingestion des concentrés contenant des taux élevés de tourteaux de colza. Aucune relation linéaire n’a pu être établie entre le taux de tourteaux de colza industriels dans la ration et les paramètres zootechniques. L’ingestion des tourteaux de colza entraine une diminution de l’émission des hormones thyroïdiennes (triidothyronine-T3 et thyroxine-T4). Elle n’a pas d’effet marqué sur la sécrétion des autres hormones comme l’hormone de croissance (GH) et l’insuline. L’ingestion des tourteaux de colza ne diminue pas les performances zootechniques des taurillons. La fonction thyroïdienne n’est pas affectée mais une réduction des concentrations plasmatiques en testostérone a été observée, avec néanmoins une divergence entre essais. Quelle que soit la teneur en glucosinolates totaux dans les concentrés à base de tourteaux de colza, les proportions en progoitrine et gluconapine sont très élevées. La consommation de tourteau de colza induit une augmentation significative (P < 0,05) des ions thiocyanates (SCN-) dans le sang et divers organes. Les ions SCN- s’accumulent principalement dans les reins et la 5-vinyl-1,3- oxazolidine-2-thione (5-VOT) dans la thyroïde et les poumons. Des faibles teneurs de ces deux composés sont détectables dans le muscle chez les agneaux comme chez les taurillons.

Aliment concentré | Alimentation | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière