Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Santé animale

Réponse des principaux tests rapides de détection des inhibiteurs sur le lait individuel de vaches traitées au tarissement par injection intra-mammaire de céfapirine.

L. GUILBERT-JULIEN (1), L. MUSNIER (2), V. GAUDIN (3)

(1) Laboratoire NOE, BP 19, 02402 Chateau-Thierry Cedex

(2) 7 Chemin des Noisetiers, 44700 Orvault

(3) Ferme expérimentale, Chambre d’Agriculture de Loire Atlantique, 44590 Derval

OBJECTIFS

Le traitement antibiotique au tarissement peut être à l’origine de la présence d’inhibiteurs dans le lait lors de la reprise de la lactation. L’objectif de cette étude était d’évaluer simultanément le nouveau test officiel de détection des inhibiteurs mis en place depuis le 1er janvier 2002 (Delvotest MCS) et les principaux tests rapides disponibles sur le marché sur des laits individuels provenant des premières traites après vêlage de vaches ayant reçu au tarissement une injection intra-mammaire de céfapirine, tous les tests étudiés présentant des niveaux de sensibilité très bas vis-à-vis de cette molécule (entre 5 et 16 ppb en moyenne), toujours très inférieurs à la LMR dans le lait fixée à 60 ppb.

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière