Tous les textes des 3R

Pathologie

Caprins | Santé animale

Utilisation du décoquinate chez les chevrettes d’élevage : effet sur la croissance et la production laitière.

MORAND-FEHR P. (1), RICHARD A. (2), TEISSIER J. (1), HERVIEU J. (3)

(1) Laboratoire de Nutrition et Alimentation (INRA), INAPG, 16 rue Claude Bernard, 75231 Paris Cedex 05, France

(2) Alpharma, Silic 411, 3 Impasse de la Noisette, 91374 Verrières le Buisson

(3) INRA, Domaine de Brouessy, 5 rue Paul et Jeanne Weiss, 78/14 Magny les Hameaux

INTRODUCTION

En France, les chevrettes d’élevage doivent être saillies à l’âge de 7 ou 8 mois afin d’entrer en production à 1 an. L’objectif des éleveurs est aussi d’obtenir un niveau de production élevé dès la première lactation. Toute perturbation de la croissance, et en particulier des atteintes de coccidiose, risquent de se répercuter sur les performances ultérieures de reproduction et de production laitière, donc sur la productivité du troupeau (BROQUA 1989). L’objectif de cette communication est de tester les effets sur les performances de croissance et de production laitière des chevrettes, du décoquinate, coccidiostat bloquant le développement des coccidies des les premiers jours de leur cycle (JOYNER et NORTON 1971), avant que les lésions intestinales apparaissent, en comparaison au traitement généralement utilisé à base de sulfamide.

Caprins | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière